AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cyclisme - Paris-Nice

Aller en bas 
AuteurMessage
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Cyclisme - Paris-Nice   Lun 9 Mar - 10:46

Paris-Nice - Contador au rendez-vous





Grandissime favori de la première étape de ce Paris-Nice 2009, un contre-la-montre individuel de 9,3 km, Alberto Contador a répondu aux attentes en l'emportant avec 7" d'avance sur le double champion olympique de poursuite (individuel et par équipes), le Britannique Bradley Wiggins (Garmin), qui s'était préparé spécifiquement pour ce chrono. L'un des principaux rivaux de Contador pour la victoire finale, son compatriote Luis Leon Sanchez (Caisse d'Épargne), est troisième à 9". Le champion de France du contre-la-montre, le Français Sylvain Chavanel, que la Quick Step avait décidé de faire partir tôt dans l'après-midi, concède 18 secondes.

Plus de 50 km/h de moyenne sous la pluie
Sur une route glissante et sous la pluie, Contador a été impressionnant de force et de fluidité, bouclant le parcours - plat - à plus de 50 km/h de moyenne (50,3 km/h). Outre Wiggins et Leon Sanchez, le leader de l'équipe Astana a dominé plusieurs spécialistes du chrono, comme l'Allemand Tony Martin (Columbia), 4e à 11", le Britannique David Millar (Garmin), 5e à 14", et le Néerlandais Josost Posthuma (Rabobank), 6e à 18". Autre favori de cette 67e édition de la «Course au soleil», assez mal nommée ce dimanche, l'Espagnol Antonio Colom, qui avait tenu tête à Contador sur le Tour d'Algarve, concède moins de 20" (8e à 19"). Outre Chavanel, 7e, le cyclisme français est représenté dans le Top 10 par Rémi Pauriol, vainqueur du récent GP de Lugano et brillant 10e à 22" de Contador. À noter également la 12e place, à 25", d'un autre Français, moins connu, Cyril Lemoine, ex-Crédit Agricole et membre désormais de l'équipe néerlandaise Skil, (Continental Pro).

D'autres favoris de ce Paris-Nice ont perdu plus d'une demi-minute. C'est le cas notamment du Tchèque Roman Kreuziger (Liquigas) et de l'Italien Rinaldo Nocentini (AG2R), qui ont tous deux terminé à 34". En phase de préparation sur le Tour de France, l'Australien Cadel Evans a fait à peine mieux (19e à 31"). Le Luxembourgeois Frank Schleck (Saxo Bank, 32e à 36") et Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom, 35e à 38") limitent relativement la casse, alors que David Moncoutié (Cofidis) concède tout de même plus de cinquante secondes (84e à 51"). Les malheureux du jour se nomment Christian Vande Velde (Garmin, 142e à 1'15"), victime d'une chute et touché au niveau de l'épaule droite, et le Suédois Gustav Larsson, dans les temps à l'intermédiaire mais lui accidenté. Fort heureusement, les chutes ont été réduites malgré la pluie et la bêtise de certains, qui avaient renversé dans la nuit de l'huile dans l'un des virages du parcours, nécessitant l'intervention des pompiers. -


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Mar 10 Mar - 0:48

Haussler dans un fauteuil



Le jeune sprinteur allemand de Cervélo, Heinrich Haussler, âgé de 25 ans, s'est aisément imposé au sprint lors de la 2e étape de Paris-Nice, courue entre Saint-Brisson-sur-Loire et La Chapelle-Saint-Ursin sur 195,5 km. Haussler a dominé avec une facilité déconcertante l'Australien Mark Renshaw (Columbia) et l'Italien Mirco Lorenzetto (Lampre) alors que le champion de Belgique Jurgen Roelandts (Silence-Lotto) avait lancé le sprint de bien trop loin. Les Français ont réalisé un tir groupé de la 6e à la 9e place avec, dans l'ordre, Sébastien Chavanel (Française des Jeux), Sébastien Hinault (AG2R), Samuel Dumoulin (Cofidis) et Romain Feillu (Agritubel). Retardé par une chute en toute fin d'étape, l'Espagnol Alberto Contador (Astana) conserve son maillot jaune de leader, les temps n'étant pas décomptés en cas de chute dans les trois derniers kilomètres.

La déveine de Pauriol
Cette chute collective, qui a mis une dizaine de coureurs à terre, a été fatale à l'un des hommes en forme de ce début de saison, le Français Rémi Pauriol (Cofidis), victime d'une fracture de la clavicule et conduit à l'hôpital. L'étape a été animée par l'échappée fleuve de quatre hommes, qui ont compté jusqu'à 7 minutes d'avance au km 59. Le Néerlandais Piet Rooijakkers (Skil), le Biélorusse Aliaksandr Kuschynski (Liquigas), l'Espagnol Aitor Hernandez (Eusklatel) et le Français Christophe Laurent (Agritubel) n'ont finalement été repris qu'à un peu plus de 20 kilomètres de l'arrivée après 175 km passés en tête. Peu avant la jonction, le peloton s'était scindé en plusieurs morceaux sous la double action des Cervélo et des Rabobank. Plusieurs outsiders de ce Paris-Nice, parmi lesquels Cadel Evans (Silence-Lotto), David Moncoutié (Cofidis) ou encore Vladimir Karpets (Katusha), ont été momentanément piégés dans une bordure. Seul le Français perd du temps à l'issue de cette étape (2'13") -


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Mar 10 Mar - 18:55

Coup double pour Chavanel


Outsider pour la victoire finale, Sylvain Chavanel a vécu une journée idéale mardi lors de la troisième étape de Paris-Nice : le coureur de Quick Step a remporté l'étape du jour, en devançant au sprint ses six compagnons d'échappée, dont Juan Antonio Flecha (Rabobank). Surtout, le Français s'empare de la première place du classement général puisqu'Alberto Contador et tous les autres favoris ont été piégés par une accélération de Rabobank dans les 50 derniers kilomètres.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Ven 13 Mar - 3:15

Chavanel a eu chaud



Sylvain Chavanel a sauvé son maillot jaune pour une poignée de secondes à l'issue de la quatrième étape de Paris-Nice. Dans le final vallonné, le coureur de l'équipe Quick Step a cédé une trentaine de secondes sur ses rivaux après une attaque fulgurante d'Alberto Contador. Au classement général, il ne compte plus que six secondes d'avance sur Juan Manuel Garate (Rabobank) alors que le grimpeur d'Astana (4e à 36 secondes) confirme qu'il est le grand favori de l'épreuve. La victoire du jour revient à l'Américain Christian Vandevelde, dernier rescapé de la grande échappée du jour vers Saint-Etienne.

Contador, une ascension du tonnerre
Lors de l'édition précédente, Chavanel n'avait gardé le maillot de leader sur Paris-Nice qu'une seule journée avant de lâcher prise sur les pentes du Mont Ventoux. Cette année, le champion de France du contre-la-montre a fait mieux puisqu'il partira encore en jaune jeudi, mais avec une marge réduite. Dans le final vallonné de l'étape tracée entre Vichy et Saint-Etienne, il a pu mesurer l'ampleur de la tâche qui l'attend jusqu'à dimanche face à des grimpeurs comme Garate (2e du général) et surtout Contador (3e).

Piégé mardi dans une bordure, l'Espagnol a rapidement réagi pour marquer son territoire, avant même l'ascension de la Montagne de Lure vendredi. Le leader d'Astana a brusquement accéléré dans la côte de Rochetaillée (3e catégorie), placée dans les dix derniers kilomètres, pour semer l'ensemble du peloton. Si l'Espagnol a été rattrapé dans les six kilomètres de la descente finale par un groupe de poursuivants (Garate, Voigt, Moinard, Monfort, Schleck, Kreuziger), il a grignoté 27 secondes à Sylvain Chavanel qui dormira moins tranquille avant les prochaines étapes.

Vandevelde vainqueur du jour
L'accélération foudroyante d'Alberto Contador n'a néanmoins pas pu priver l'Américain Christian Vandevelde de la victoire d'étape. «Après ma chute dans le prologue dimanche, je me suis dit que le meilleur moyen pour éviter les problèmes était de faire la course en tête», a-t-il commenté après la course. Le rouleur de Garmin, cinquième du dernier Tour, s'est immiscé dans l'échappée du jour au côté de Dumoulin, Kolobnev, Roche, Florencio et Moreno Fernandez. Dans un final ponctué par une succession de côtes, Vandevelde a accéléré en solitaire à 20 kilomètres de l'arrivée juste avant qu'une contre-attaque française, menée par Pierre Rolland, Christophe Le Mével et Geoffroy Lequatre, ne rejoigne les échappées.

En spécialiste de l'effort solitaire, il a ensuite filé vers Saint-Etienne pour décrocher son premier succès de l'année. Treize secondes derrière lui, les coureurs français ont confirmé leur présence : Jonathan Hivert (Skil Shimano) prend la deuxième place du jour, Christophe Moreau (Agritubel) est 4e, Amaël Moinard (Cofidis) 6e.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Ven 13 Mar - 3:16

Le panache de Roy


C'était la journée du Bleu jeudi sur Paris-Nice : parti à l'attaque dès le km 13, Jérémy Roy (Française des Jeux) a remporté la cinquième étape à Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche) en devançant ses deux compagnons d'échappée, le Français Thomas Voeckler (Bouygues Telecom) et l'Allemand Tony Martin (Columbia). Sylvain Chavanel conserve le maillot jaune de leader au classement général avant la grande explication attendue vendredi vers la Montagne de Lure.

Coopération française dans l'échappée
Ingénieur de formation, Jérémy Roy a parfaitement préparé sa première victoire professionnelle. Dernier de la 4e étape mercredi à Saint-Etienne, le coureur de la Française des Jeux a été à l'initiative de l'échappée gagnante du jour en attaquant dès le kilomètre 13. «Hier, j'étais au plus mal. Je n'avais qu'une seule envie, rentrer à la maison, a commenté le vainqueur à l'arrivée. Aujourd'hui, j'ai tenté ma chance dès la première ascension et j'ai insisté.» Accompagné du rouleur Martin et du puncheur Voeckler, le coureur de 25 ans a tenu bon dans les sept côtes et 31,8 km d'ascension, parfois au bout de la rupture. Une fois la victoire acquise pour les trois attaquants, Tony Martin a tenté en vain de se faire la belle dans les 20 derniers kilomètres, repris à chaque fois par Thomas Voeckler. Quand Jérémy Roy, deuxième de l'étape de Montluçon sur le dernier Tour de France, a placé une accélération à six kilomètres de la ligne, son compatriote n'a pas réagi laissant l'Allemand de Columbia lancer la poursuite.

Chavanel toujours en jaune
La dizaine de secondes d'avance conquise par le Tourangeau a suffi à faire son bonheur. «Je savais que je n'étais pas sensationnel. Il fallait que je coure assez ''fin''. Les deux autres se sont montés dessus et j'en ai profité, raconte Roy, les larmes aux yeux en revoyant le final à la télévision. Je dis ''merci'' aussi à Thomas (Voeckler), je lui dois une partie de ma victoire.» Conservant moins de 20 mètres sur la ligne sur Voeckler, il a eu le temps de se prendre la tête entre les mains pour marquer son émotion. «Pour lui, on peut dire que sa carrière débute seulement maintenant, commente Marc Madiot, manager de l'équipe Française des Jeux. C'était un très bon junior. Il a poursuivi ses études tout en étant coureur cycliste professionnel. Avec brio.»

Le leader de la course Sylvain Chavanel a vécu une journée paisible sous le soleil et le long des gorges de l'Ardèche. L'équipe Quick Step a seulement assuré le tempo quand Thomas Voeckler, pointé à moins de 4 minutes au général, a menacé le maillot de leader. Mais les équipes de sprinteurs ont pris le relais trop tard pour permettre à Heinrich Haussler, une fois encore le plus rapide dans le peloton, de remporter l'étape au sprint. Cette journée de répit sera très utile à Chavanel avant d'aborder la Montagne de Lure vendredi.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Sam 14 Mar - 7:19

Et Contador s'envola




Attendu par le public, craint par tous ses adversaires, Alberto Contador n'a pas laissé échapper la victoire d'étape et le maillot jaune, vendredi au sommet de la Montagne de Lure. Vainqueur en solitaire au terme d'une ascension de 13,8 km gravie pour la première fois chez les professionnels, le grimpeur d'Astana a distancé progressivement tous ses adversaires, dont Frank Schleck (2e) et Luis Leon Sanchez (3e) pour reprendre le maillot jaune à Sylvain Chavanel. Arrivé à 1'50'', le rouleur de Quick Step reste néanmoins sur le podium de la course. Meilleur Français du jour, David Moncoutié est cinquième.

Irrésistible, sous la pluie comme sous le soleil
Contador avait remporté le contre-la-montre d'ouverture sous la pluie. Vendredi, sous le soleil méridional, l'Espagnol de 26 ans a été intraitable dans l'ascension reine de Paris-Nice. Dominateur sur tous les terrains, le leader d'Astana se rapproche inéluctablement de sa deuxième victoire dans l'épreuve, après sa révélation en 2007. Sébastien Joly (Française des Jeux), au pied de la bosse, puis Jens Voigt (Saxo Bank), dans les parties les plus roulantes, ont tenté de surprendre les grimpeurs. Mais dans son style plein de souplesse, Contador a bâti sa victoire en deux temps.

Après une première accélération à huit kilomètres du but, seulement suivi par Schleck et Colom, le vainqueur du Tour 2007 a tué toute résistance avec une deuxième attaque deux kilomètres plus loin. «J'ai beaucoup souffert pour creuser l'écart et maintenir un rythme constant mais je crois que nous avons tous souffert, a raconté l'Espagnol à l'arrivée. Mais la course ne sera pas gagnée avant dimanche après-midi.» Dès le passage de la ligne au milieu des neiges, il s'est frappé le coeur et a "flingué" ses adversaires.

Astana à toute allure vers Lure
Au général, Contador devance désormais Luis Leon Sanchez (2e), Sylvain Chavanel (3e) et Frank Schleck (4e). Face aux grimpeurs et leur rythme variable, le Français a tenu son rythme, semant notamment Juan Manuel Garate et prenant une belle option sur le podium final : «Le plus dur a été le premier kilomètre puis les quatre derniers kilomètres. Si c'est pour exploser, j'ai préféré faire ce que j'ai fait. Mon Paris-Nice est plus que réussi. Une étape, trois jours en Jaune, toujours placé : je suis dans la course.»

Pour placer Contador dans les meilleures conditions, ses équipiers avaient veillé à ramener à la raison toutes les échappées, notamment la grande offensive lancée dès les premières bornes par Romain Feillu. Le groupe de huit fuyards comprenant cinq Français (Christophe Riblon, Mickaël Delage, Cyril Lemoine, Sébastien Turgot et Feillu) n'a même pas pu aborder l'ascension finale avec une avance à défendre. La dernière montée a néanmoins permis à David Moncoutié de confirmer sa belle forme du début de saison (5e) alors que Jonathan Hivert (8e au général) continue de surprendre. Thomas Voeckler a, lui, été écarté de la course sur une chute et une clavicule fracturée.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Sam 14 Mar - 19:56

Sanchez détrône Contador



Invincible en contre-la-montre, intraitable dans les ascensions, l'Espagnol Alberto Contador a vécu un véritable calvaire, samedi lors de la septième étape de Paris-Nice. Isolé et harcelé par ses poursuivants dans un final sinueux, le leader d'Astana a été victime d'une spectaculaire défaillance et a perdu son maillot jaune au profit de Luis Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), vainqueur du jour à Fayence après une attaque tranchante dans la dernière descente. Antonio Colom et Frank Schleck complètent le podium du jour. Quatrième, Sylvain Chavanel prend la 2e place du classement général. A la dérive dans la dernière montée, Alberto Contador a perdu près de trois minutes et tombe du podium.

Les leaders ont attendu le col de Bourigaille, la huitième des dix difficultés du jour mais sans conteste la plus ardue (10,3 km à 5,1%), pour passer à l'attaque. Au pied de l'ascension, les Caisse d'Epargne de Luis Leon Sanchez ont éclipsé les Astana pour durcir la course mais c'est bien Antonio Colom (Katusha) qui a fait voler le peloton en éclats. Le grimpeur espagnol de l'équipe russe a multiplié les accélérations pour faire céder progressivement la concurrence : présent dans un groupe de huit coureurs, Sylvain Chavanel a lâché prise, imité ensuite par Frank Schleck. Au sommet, seuls Sanchez et Contador accompagnaient Colom. Le trio ibérique a rapidement repris le Slovaque Martin Velits (Milram), dernier rescapé de l'échappée matinale, avant de se lancer dans une longue descente sinueuse.

Contador scotché dans le final
Plus que la grande ascension du jour, c'est l'enchaînement de lacets et de courts passages de relance qui a été le théâtre de la grande dramaturgie du jour et mis en péril le maillot jaune d'Alberto Contador. Velits rapidement lâché, le trio espagnol était ensuite rattrapé par Sylvain Chavanel, brillant descendeur, Jens Voigt et Frank Schleck. Sans équipier, Contador a été obligé de répondre seul à toutes les accélérations de ses compagnons d'échappée et c'est finalement la fuite de Luis Leon Sanchez à 25 kilomètres de l'arrivée qui a provoqué la rupture. Pas relayé, le leader d'Astana a multiplié les efforts avant de subir une défaillance inattendue dans les cinq derniers kilomètres. «Je partais d'abord pour la victoire d'étape. Je ne pensais pas que Luis Leon Sanchez était aussi mal», commente le nouveau leader.

Alors que Colom, Chavanel, Schleck et Voigt accéléraient avant la dernière ascension, Contador a été scotché sur place, apparemment victime d'une fringale et était même dépassé par le peloton. Après avoir été piégé dans une bordure mardi, l'ancien vainqueur du Tour est désormais au pied du podium (4e à 1'50'') et peut regretter l'absence de soutien de son équipe. Vainqueur du Tour Méditerranéen et d'une étape sur le dernier Tour de France, Luis Leon Sanchez se rapproche de la plus belle victoire de sa carrière.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Ghost-rider34
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4879
Age : 44
Localisation : pas très loin de la belle bleue
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   Lun 16 Mar - 6:01

Sanchez vainqueur final


Le panache d'Alberto Contador n'a pas suffi à renverser une nouvelle fois Paris-Nice. Grand animateur de la dernière étape dans l'arrière-pays niçois, le leader d'Astana a échoué à détrôner Luis Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), vainqueur final. Le grimpeur d'Astana ne pourra même pas se consoler avec la victoire d'étape puisqu'il a été devancé sur la ligne par son compatriote Antonio Colom (Katusha). Troisième sur la Promenade des Anglais, Frank Schleck (Saxo Bank) en profite pour monter sur la deuxième marche du podium, devant Sylvain Chavanel.

Contador a tout tenté
Au-delà de son talent indéniable, Alberto Contador a prouvé dimanche qu'il disposait de belles ressources morales. Au lendemain de la fringale qui lui a coûté le maillot jaune, le leader d'Astana a tenté un formidable coup de poker en attaquant seul dès les premières pentes du col de la Porte, première difficulté du jour à près de 80 kilomètres de l'arrivée sur la Promenade des Anglais. Au nez et à la barbe du peloton emmené par les Caisse d'Epargne, le grimpeur s'est lancé dans un baroud d'honneur. Avec son style aérien et souple qui a rapidement fait oublier la souffrance qui a marqué les derniers kilomètres de la veille, il n'a pas traîné pour rejoindre les premiers échappés du jour.

Les suiveurs ont même cru à un retournement «à la Floyd Landis», quand l'avance d'Alberto Contador, un temps suivi par l'Estonien Reine Taaramae (Cofidis), le Français Sandy Casar (Française des Jeux) et David Lopez Garcia (Caisse d'Epargne), a dépassé les deux minutes, faisant du grimpeur le vainqueur virtuel de la course. Mais Contador n'est pas Superman, comme le disait son directeur sportif Alain Gallopin samedi. Malgré des accélérations répétées dans les deux dernières côtes du parcours, la Turbie et le col d'Eze, l'Espagnol de 26 ans n'a conservé qu'une poignée de secondes sur les leaders du classement général avant la descente vers Nice. Rattrapé par Frank Schleck et Antonio Colom, partis en contre-attaque, Contador a tenté d'employer ses dernières ressources pour sprinter sur la Promenade des Anglais mais il a été pris de vitesse par son compatriote sur la ligne et reste au pied du podium final.

Trois Français dans le Top 10
Ralenti par un problème mécanique dans la dernière descente, Sylvain Chavanel a réussi à réintégrer le groupe maillot jaune sur la ligne (à 17'') et monte sur le podium final, derrière Frank Schleck (2e) et Luis Leon Sanchez. Le coureur de la Caisse d'Epargne étoffe un palmarès qui a déjà fière allure avec déjà une victoire d'étape sur le Tour de France et le succès sur le Tour Méditerranéen le mois dernier. Derrière Chavanel, les Français se font une belle place dans le classement final : Jonathan Hivert (Skil) est un étonnant huitième alors que Christophe Le Mével conclut la semaine à la dixième place.


L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre, c'est partager le rire que de s'aimer (citation d'Arletty)

Revenir en haut Aller en bas
http://aide-et-protestation.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyclisme - Paris-Nice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyclisme - Paris-Nice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vu au PARIS NICE HISTORIQUE 2010.
» International - Nice >< Moskova
» Avis de marché - Paris - église Ste Marguerite - Lot 1 peinture murale
» [PARIS] : boutique l'archimage
» [Paris, Gilles] Autobiographie d'une courgette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle des Amis :: Sports et Loisirs :: le coin Sports-
Sauter vers: